Un beau village dans son écrin de nature

La Chapelle du Mont de France est un joli village du Haut-Clunisois, baigné par la petite rivière de La Noue et étageant ses collines jusqu’aux 550 mètres du hameau de Mont. Petit village de 165 habitants largement répartis sur ses 911 hectares et ses nombreux hameaux. Des paysages magnifiques, vallonnés, une nature très protégée, de belles maisons que l’on découvre au détour des chemins…

D’où vient le nom bizarre de ce village ? Ecoutons Gaëtan Lapalus, un véritable enfant du pays. «?Disons, nous dit-il, que le village s’est construit en plusieurs temps : ce fut d’abord au dixième siècle le hameau France. “villa francia” en raison de son peuplement parles Francs, puis le bourg autour d’une chapelle “capella francia”, puis au douzième siècle le hameau Mont “mons francia”, une sorte d’oppidum dont il subsiste encore la tour disposant d’une vue stratégique sur la vallée.

Le clocher a été restauré avec des tuiles vernissées
Le clocher a été restauré avec des tuiles vernissées


Quant à l’église actuelle, on y admire le chœur et le bas du clocher romans du douzième siècle. La nef et une partie du clocher furent reconstruits au XIXe siècle et, récemment, le clocher fut restauré avec ses belles tuiles vernissées et l’abside reçut un magnifique toit de laves. Comme beaucoup de nos treize villages, La Chapelle avait sa gare. Assez importante sur la ligne Mâcon-Moulins, elle desservait Buffières, Sivignon et Meulin. Cette gare fut fermée en 1955.?»

Un village animé

La Chapelle compte quatre exploitations rurales d’élevage de bovins, l’une pour le lait, les autres pour la viande. L’artisanat est bien présent avec deux bonnes entreprises de charpente et de couverture. Quant aux services, le village a une école Maternelle qui accueille tous les petits des cinq villages de La Noue et aussi une halte-garderie. Merveille de solidarité, que ce RPI de la Noue, créé en 1987, permettant à une petite commune d’ouvrir une école et que cette halte-garderie gérée par le Sivu de la communauté de communes !
Des animations… La Chapelle reste attentive à maintenir une animation dans son village sous l’impulsion de son comité des fêtes, présidé par Jean-François Lapalus. Tous gardent souvenir de la fameuse « fête de la batteuse », animation lancée en 1970. On faisait ainsi revivre la nostalgie des grands moments où tous se rassemblaient autour du battage dans le ronronnement de la machine et les gestes coordonnés de chacun. Mais il fut difficile de maintenir cette grande fête nécessitant une armée de bénévoles et l’on s’est orienté vers d’autres animations : fête annuelle du boudin, soirée pot-au-feu dont le bénéfice est consacré au fleurissement de la commune, concours de belote, repas choucroute… Le projet actuel est de lancer des randonnées. La commune compte en effet des sentiers balisés bien entretenus et les beaux points de vue ne manquent pas. A preuve, les troupes de scouts viennent souvent y installer leur camp.

Des associations actives

Bien sûr, d’autres associations animent le village: le Club 3 compte une quinzaine d’anciens qui se réunissent tous les premiers mardis du mois. La société de chasse fait face à la baisse du petit gibier en fabriquant une « garinnière » et s’efforce de piéger les nuisibles (renards, fouines…). Une Amicale du souvenir permet aux anciens combattants de se retrouver. La bibliothèque de la Noue aime venir raconter des histoires aux tout-petits. Beaucoup connaissent aussi les actions de l’association de la Vallée de la Noue, animée par Jean Grizard, se consacrant à la protection de cette belle vallée contre tout risque de pollution, sonore, visuelle ou autre. Bien d’autres encore, le Sivu et son projet fédérateur, l’ADMR et ses services aux personnes âgées, le Sivos et sa gestion du RPI se consacrent avec efficacité au mieux-être de tous…

Le projet actuel est de lancer des randonnées. La commune compte en effet des sentiers balisés bien entretenus et les beaux points de vue ne manquent pas.

La salle des fêtes a été agrandie et réhabilitée
La salle des fêtes a été agrandie et réhabilitée

Des projets? Ecoutons le maire, Michel Augoyat. « Parlons déjà des réalisations, nous dit-il ! Dans le cadre du projet “cœur de village” nous avons pu moderniser la mairie en la rendant accessible aux handicapés et dans le même temps réaménager l’école maternelle et créer une halte-garderie. Autre chantier qui vient de se terminer: la réhabilitation de notre salle des fêtes avec une extension, une meilleure isolation et la création d’un bel auvent. Elle est de nouveau disponible depuis mai.?»
Autre réhabilitation, privée celle-ci, la restauration du « moulin des bois » que l’on espère bien revoir fonctionner… Ainsi, beaucoup de travaux, de projets, pour cette petite commune qui a su rester bien vivante et, surtout, très belle dans ses paysages variés et harmonieux !